L’association

Le potentiel artistique élevé des photographes de la région Auvergne-Rhône-Alpes a forgé la raison d’être de Surexpose.

Cette association a pour mission de :

  • promouvoir à Grenoble, en France et à l’étranger les photographes Rhône-Alpins contemporains,
  • collecter et numériser des archives photographiques régionales, contribuant ainsi à bâtir
    une mémoire visuelle locale,
  • développer la branche française du Festival Européen de la Photographie, initié en Italie.

Collaboré avec le Festival Européen de la Photographie, créé à Milan en 2010 par le directeur des Archives de la Photographie Italienne Claudio Argentiero, est à la fois l’opportunité d’exposer une remarquable diversité des regards européens sur notre monde et de créer une dynamique d’échanges définissant notre identité culturelle.

L’équipe

Pierre-Jean Lecomte, acteur professionnel du traitement de l’image photographique, fondateur et gérant de la galerie en ligne Pygmaphore, ambitionne en 2016 de mettre en avant, par le biais d’un festival, les photographes de son catalogue.
Dans le même temps, il tisse des liens artistiques forts avec Claudio Argentiero et son équipe, et nait une envie commune de travailler ensemble.

C’est ainsi que Surexpose prend forme. L’association souhaite constituer une vitrine culturelle internationale pour notre région, ses artistes et ses entreprises.

Plus qu’un relai pour le Festival Européen de la Photographie Italienne, Surexpose entend amener la manifestation hors de ses frontières géographiques et souhaite étoffer son offre initiale en ajoutant des artistes de son choix à l’occasion des Rencontres Franco-Italiennes de la Photographie qui auront lieu en novembre 2018.

Une deuxième édition qui vient consolider les futurs projets de l’association.

A Grenoble et ailleurs

L’action de Surexpose se concentre en premier lieu sur Grenoble et sa périphérie avec les Rencontres Franco-Italiennes de la Photographie et vise à devenir rapidement une présence forte dans les manifestations nationales.
Tout au long de l’année, Surexpose présentera également des photographes au sein de la galerie Ex-Nihilo dans le centre de Grenoble.

Parallèlement, l’action de l’association doit s’étendre à la sphère nationale et internationale en soutenant le travail des photographes originaires d’Auvergne-Rhône-Alpes à l’étranger, lors de foires et salons, et notamment avec le Festival Européen de la Photographie de Milan, mais aussi Fotofever et Les Rencontres d’Arles.

Comment ?

Avant de parvenir à un auto-financement, Surexpose, comme toute association, compte sur les partenaires et les actions classiques :

  • aides publiques locales, régionales, nationales, européennes,
  • mécénat privé, entreprises et particuliers,
  • cotisations des adhérents.

Surexpose imprimera également des catalogues, tout en consolidant un partenariat avec les acteurs du monde de la photographie dans une structure du type régie publicitaire. Ses catalogues seront mis en vente, ainsi que les affiches que l’association produira lors des expositions qu’elle organisera.

Dans son fonctionnement courant, Surexpose bâtira un réseau de confiance avec les associations locales, principalement La Maison de l’Image, les clubs photo de la région, les galeries…

La mutualisation des charges de production de son festival commun avec l’Italie est d’ores et déjà d’actualité et sera reconduite à chaque manifestation.